samedi 4 novembre 2017

Cours de chant: c'est toujours le moment!

Habitué de nombreuses scènes d'Opéra en France et en Belgique, je vous propose des cours de chant adaptés à votre répertoire et à votre niveau, principalement à Dunkerque, Lille et environs.
Je vous partagerai mon expérience pour que votre voix s'épanouisse, grâce à la technique vocale lyrique de base, qui vous sera utile quelque soit votre répertoire.

Je suis à votre disposition pour tout renseignement: n'hésitez pas à me contacter:
+33 676 07 23 00
bruno.schraen@orange.fr

lundi 27 mars 2017

Der fliegende Holländer à l'Opéra de Lille du 27 mars au 13 avril 2017

Près de vingt ans qu’un opéra de Wagner n’avait pas été donné à l’opéra de Lille. La mémoire collective rapporte que la dernière fois c’était en 1998, un Vaisseau fantôme justement, dernière production avant la fermeture. Caroline Sonrier ne cache pas que pour la maison qu’elle dirige depuis 2003, ce Vaisseau fantôme est un événement attendu. Un signe s’il en était besoin : le bouche à oreille a tellement bien fonctionné que les places se sont arrachées en quelques jours (un peu plus de 8 000 heureux élus). Dommage pour les étourdis.
La production vient de l’opéra de Lyon : mise en scène confiée à Alex Ollé de la Fura dels Baus (Barcelone), l’Orchestre National de Lille et les chœurs de l’opéra (62 chanteurs, un record également !) placés sous la direction du jeune chef norvégien Elvind Gullberg Jensen, familier du répertoire wagnérien autant que des musiciens lillois qu’il a dirigés plusieurs fois. La distribution, internationale, va chercher de solides solistes wagnériens, à commencer par le Britannique Simon Neal (dans le rôle du Hollandais) ou Senta, l’héroïne, chantée ici par la Suédoise Elisabet Strid (remplaçant la soprano américaine Catherine Naglestad qui a dû déclarer forfait).
Le montage du seul décor a débuté il y a un mois avec une noria de semi-remorques.
Le montage du seul décor, le plus impressionnant jamais vu sur ce plateau depuis des lustres, a débuté il y a un mois avec une noria de semi-remorques : proue de navire, ancre avec chaîne, dunes, effets de tempête... Plein les yeux, plein les oreilles, de la vidéo, des séquences instrumentales et vocales enregistrées faute de pouvoir les donner en direct : on peut attendre du Wagner solide – «  C’est toujours une expérience sensationnelle !  », s’enthousiasme Caroline Sonrier – expérience que tout un chacun pourra partager pour peu qu’on ait deux oreilles débouchées et un esprit disponible.
C’est la partition d’un jeune homme de 30 ans qui annonce ce qu’il fera par la suite.
Le Vaisseau fantôme n’est pas l’opéra de Wagner qui exige le plus de moyens. C’est la partition d’un jeune homme de 30 ans qui annonce ce qu’il fera par la suite. Il faut entendre le chef Elving Gullberg Jensen expliquer combien les leitmotiv (ces phrases musicales qui sont autant de thèmes développés à l’infini) ainsi que la construction harmonique du Vaisseau annoncent Le Crépuscule des Dieux et Tristan.
Enfin, on rappellera que si l’œuvre est créée à Dresde en 1843, la première française eut lieu en 1893... au Grand théâtre de Lille, reprise seulement plus tard à l’opéra de Paris. Wagner était mort depuis dix ans, le théâtre de Lille allait brûler dix ans après.

PRATIQUE

Représentations lundi 27, jeudi 30 mars, mardi 4, vendredi 7, lundi 10, jeudi 13 avril à 20 h, samedi 1er avril à 18 h. À l’opéra, place du Théâtre. Tarifs : de 69 à 5 €. Tél. : 03 62 21 21 21. www.opera-lille.fr
Les rencontres autour du spectacle :Samedi 25 mars, à 16 h : conférence par Maxime Loos, musicologue. Gratuit sur réservation. Samedi 1er avril à 17 h 30 : atelier musical et ludique pour les 4-10 ans pendant la représentation. 10/7,5 € sur réservation. Rencontre publique avec l’équipe artistique à l’issue de la représentation.
Source: La Voix du Nord


vendredi 17 février 2017

Tannhäuser à l'Opéra de Monte-Carlo


Ravi de participer à cette production de Tannhäuser de Richard Wagner à l'Opéra de Monaco Monte-Carlo, et cela pour plusieurs raisons. 

D'abord il s'agit de ma 1ère production à l'Opéra de Monte-Carlo. En plus le lieu est magnifique, la salle Garnier, du nom du même architecte que celui de l'Opéra de Paris.
C'est également la 1ère fois que je chante dans Tannhäuser. Pour moi qui aime beaucoup Wagner, je suis comblé.

Enfin, notre version monégasque constitue une rareté puisqu'il s'agit de la version en Français, voulu par Richard Wagner lui-même, qui, rappelons-le, séjourna à Paris. 

La distribution est constitué de "pointures" avec notamment l'excellent José Curra dans le rôle-titre et qui effectuera à Monaco sa prise de rôle. 
Prise de rôle pour la plupart des solistes, dont Jean-François Lapointe en Wolfram plein de noblesse, distribution complète ici:
http://www.opera.mc/fr/saison/tannhaeuser-92
Les 4 représentations du 19 au 28 février 2017 affichent complet depuis longtemps déjà!

mercredi 14 décembre 2016

Der fliegende Holländer Opéra de Lille

Na een indrukwekkend et fantastisch "Vliegende Hollander" in Opera Vlaanderen (Antwerpen en Gent) in het begin van deze seizoen, zal ik verder die zo mooie opera opnieuw zingen! Deze keer zal het in Opera van Rijssel (Lille) plaats vinden!

D'un "Vaisseau fantôme" à l'autre...hé oui, après notre mémorable "Der fliegende Holländer" à l'Opéra des Flandres (Anvers et Gand), j'aurai le plaisir de chanter de nouveau cet ouvrage fantastique de Richard Wagner à l'Opéra de Lille!
Nous y reviendrons.

mercredi 23 novembre 2016

Der fliegende Holländer de Richard Wagner



Gisteravond in Gent: Der fliegende Holländer van Richard Wagner.Prachtige productie met Opera Vlaanderen!
Hier soir à Gand Der fliegende Holländer de Richard Wagner: une magnifique aventure avec l'Opéra des Flandres (Opera Vlaanderen) commencée dès le 20 août pour les 1ères répétitions musicales, puis scéniques et ensuite nos 10 représentations dont 6 à Anvers et 4 à Gand, devant une salle comble à chaque fois. Il a fallu refuser du monde, ce qui prouve que l'Opéra est un art très populaire.
Une très grande joie pour moi et un seul souhait: y retourner dès que possible!
Bravo a tutti et merci!

mercredi 19 octobre 2016

Der Fligende Holländer de Richard Wagner à l'Opéra des Flandres

L'Opéra des Flandres (Opera Vlaanderen) résulte de la fusion des Opéras de Gand (Gent) et Anvers (Antwerpen) il y a déjà plus de 25 ans. A cette structure s'est également ajouté de le Ballet royal des Flandres. Voilà pourquoi nous avons le plaisir de nous produire dans ces 2 villes ayant chacune un magnifique Opéra. Pour les répétitions, l'orchestre répète à Gand et les choeurs à Anvers, sauf à partir de l'Italienne, où tout le monde se retrouve à Anvers.

Der fliegende Holländer  ("Le Vaisseau fantôme" ou "De vliegende Hollander"), l'un des Opéras les plus populaires de Richard Wagner, sera donné par l'Opéra des Flandres pour une série de 10 représentations: Première ce 20 octobre 2016 à l'Opéra d'Anvers (Antwerpen).

Magnifique musique à réentendre ou à découvrir:

- à l'Opéra d'Anvers (Antwerpen): 20, 23, 26, 29 octobre, 2 et 4 novembre 2016
- à l'Opéra de Gand (Gent): 15, 18, 20 et 22 novembre 2016
Vous trouverez tous les détails sur le site:
Opera Vlaanderen Der fliegende Holländer